Alimentation des séniors : les protéines

proteines

Lorsqu’elle est couplée à d’autres facteurs tels que le sport et une bonne hygiène de vie en général, l’alimentation contribue pour beaucoup à une bonne santé et à la prolongation de l’espérance de vie.

Faire donc attention à son alimentation est très important d’autant plus lorsqu’on est un sénior. Et dans ce cas, les protéines jouent un rôle capital dans le maintien global de l’organisme.

Pourquoi les protéines ?

À partir de 65 ans, une personne est considérée comme âgée. Plusieurs facteurs poussent les séniors à manger moins, beaucoup moins. Il s’agit entre autres des problèmes de dentition, la crainte de la maladie causant la diminution de l’activité physique et la dénutrition.

Ce que vous ignorez peut-être, c’est que tous ces éléments combinés conduisent inévitablement à la perte de la masse musculaire, donc une faiblesse générale de l’organisme au lieu de le préserver comme on se l’imagine. Aussi, nos gouts alimentaires peuvent devenir plus sensibles, notre capacité à digérer de la viande devient plus difficile, c’est là que la spiruline peut vous aider à résoudre ces problèmes. En effet, la spiruline est une algue riche en protéine et qui se trouve sous forme de pilule et de poudre, permettant de la consommer quelque soit sa condition. Il existe d’autres algues grâce auxquelles il est possible de lutter contre la fonte musculaire due à la vieillesse.

Vous l’aurez compris, c’est à cet  que les protéines ont toute leur importance, puisque leur consommation régulière permet de :

  • régénérer ou de conserver la masse musculaire nécessaire à une bonne vigueur de l’organisme malgré la vieillesse
  • fabriquer des anticorps qui protègent l’organisme contre les maladies. C’est-à-dire qu’en l’absence d’un apport en protéines suffisant, un simple rhume par exemple peut causer de graves problèmes ;
  • pallier le déficit de réserve de protéines par l’organisme à partir d’un âge avancé
  • assurer au mieux les principales fonctions de l’organisme à l’aide des acides aminés.

Il faut donc comprendre que vieillir n’est pas synonyme de manger moins. Au contraire ! À titre illustratif, l’apport nutritionnel en protéines conseillé pour l’alimentation des séniors est de 1,10g à 1,25g/kg/jour, un chiffre sensiblement supérieur à celui conseillé au jeune adulte.

Pour un apport optimal en protéines pour les séniors, il est conseillé de privilégier à 60% les protéines animales et varier les sources : les œufs, le poisson, la viande, le fromage entre autres pour les protéines animales, et les céréales et légumineuses pour les protéines végétales.

Be the first to comment on "Alimentation des séniors : les protéines"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*